En 2022, application quotidienne de la règle des 5C !

Dernière mise à jour : 4 janv.



Cette règle, je l’ai partagée encore fin décembre à une nouvelle cliente, bombe d’énergie, soif de relations fun et simples, qui a tilté sur la formule, en offrant à la Loire un sourire vivifiant. Alors, je vous la livre en grand, à l’occasion de ces douze mois qui s’offrent à nos tribulations.


La règle des 5 C, la voilà : C’est Con, mais C’est Comme Ca ! (formule originale).


Ca marche aussi avec Chiant, Cher, Crevant… Ca fonctionne encore plus à fond avec Covid, pas besoin de développer ! Je laisse les esprits inventifs dénicher encore quelques C qui parfois, nous Compliquent la vie. Tiens, revoilà un C ! Allez, vraiment, j’arrête là, je vous laisse enrichir la collection des C qui nous donnent envie de rester au lit certains matins et de fermer les volets.


Je la connais par cœur, cette règle des 5C qui s’applique à mon monde NatuRHes, avec certains états météo à ne pas mettre un chien dehors (C’est la Crue, Ca Caille, Ca Crachine… et C’est comme Ca !). Je l’applique consciencieusement, tout simplement parce que la rivière est là. Avec elle, les rives, les levers et couchers de soleil incessamment uniques, des plus cotonneux aux plus flamboyants. La nature sublime de simplicité, de limpide générosité. Rien ne justifierait pour moi de râter ces rendez-vous magnifiques !


C’est vrai que, parfois on n’a pas tout-à-fait le temps de lui offrir un peu de nos pensées. Pas tout-à-fait l’énergie de bousculer nos habitudes. Pas tout-à-fait la force de penser différemment. C’est vrai, si et seulement si l’on décide de considérer ces tracas comme des limites insurmontables.


Alors, pour cette année, accueillons la sagesse stoïcienne de cette règle et cessons de nous échiner, parfois, contre ce qui ne dépend pas de nous. Je dis bien parfois, car il y a aussi de nobles combats contre des C à mettre aux rebuts ! Mais pour tous ces petits C, juste un peu moches et pas vraiment méchants, qui nous éloignent souvent de belles échappées à portée de nos pas, réalisons ensemble l’infini pouvoir que nous avons, toutes et tous, d’accueillir favorablement la contrainte, pour l’analyser, la comprendre et la projeter différemment, vers des horizons libérés.


En 2022, partons à la chasse aux C pour les vivre autrement !


Je nous souhaite une année respirante, lumineuse et fertile…


Armelle